PLANETE CUISINE

Encyclopédie Culinaire et Gastronomique

Le Seigneur des Anneaux

Le Seigneur des Anneaux

Introduction

J.R.R Tolkien a créé avec sa saga Le Seigneur des Anneaux, Bilbo le Hobbit, le Silmarillion, un véritable univers médiéval fantastique, avec ses peuples, son histoire, ses coutumes et ses langues. Au travers de ces aventures, il évoque des repas, qui sont autant d'occasion de souffler dans ce voyage épique, et de se réjouir avant de repartir à l'aventure. La plupart des repas sont vécus comme de véritables fêtes par les voyageurs affamés. 

Les hobbits sont probablement les plus gros mangeurs, en tant que bon-vivants et fiers de l'être : "...ils aimaient les simples facéties en tout temps et six repas par jour (quand ils pouvaient les avoir)..."  Le livre de la Communauté commence d'ailleurs sur la grande réception de Bilbo, où les hobbits venus par centaines mangent et boivent tout au long de la journée.

Les elfes produisent des mets raffinés, on évoque du miel et un pain elfique qui sera d'une grande aide pour Frodon et Sam. La viande n'est pas évoquée dans ces repas, on y voit plutôt des fruits, du pain et du miel.

La cuisine des humains fait penser à une cuisine médiévale, avec des matières premières comme le pain, le beurre, du lard, des soupes...

Les Béorniens, des hommes ours sont décrits comme les "meilleurs boulangers" de la Terre du milieu.

Dans Bilbo Le hobbit

Chez bilbo

Alors que Bilbo ne voulait pas d'aventures, il est littéralement envahi par les nains, envoyés par Gandalf, ce qui nous permet de faire le tour de son garde-manger, qui sera pillé en une seule nuit. 

"Venez prendre le thé ! parvint-il à dire en respirant profondément. - Je préférerais un peu de bière, si cela vous est égal, mon bon monsieur, dit Balin à la barbe blanche. Mais je veux bien du gâteau - du gâteau à l'anis, si vous en avez. - Des quantités ! » répondit Bilbo, à sa propre surprise.""...Un grand pot de café venait d'être installé dans l'âtre, les gâteaux à l'anis avaient disparu et les nains s'attaquaient àune assiettée de petits pains beurrés..."

"Un peu de vin rouge, pour moi, s'il vous plaît. Pour moi aussi, dit Thorin.- Et de la confiture de framboises avec de la tarte aux pommes, ajouta Bifur. - Et des petits pâtés avec du fromage, dit Bofur. - Et du pâté de porc avec de la salade, dit Bombur. - Et d'autres gâteaux - de la bière blonde - et du café, si vous le voulez bien, crièrent les autres nains par la porte. - Mettez aussi quelques oeufs à cuire, vous serez bien brave ! cria Gandalf, tandis que le hobbit s'en allait en clopinant vers sa réserve. Et n'oubliez pas de sortir le poulet froid et les cornichons. - On dirait qu'il connaît aussi bien que moi le contenu de mes garde-manger ! "

Le garde manger des trolls

Après leur première vraie péripétie, la capture des trolls des cavernes, la petite troupe de Biblo découvre le garde manger des monstres et en profite pour refaire leur provisions...

"Ils emportèrent donc au-dehors les pots de pièces et la nourriture intacte qui leur parut bonne à consommer, ainsi qu'un tonneau de bière encore plein. A ce moment, ils se sentirent l'envie d'un déjeuner et, comme ils avaient très faim, ils ne dédaignèrent pas ce qu'ils avaient prélevé dans le garde-manger des trolls. Leurs propres provisions étaient maigres. Maintenant, ils avaient du pain et du fromage, de la bière en suffisance et du lard à faire griller sur la braise du feu."

Le gâteau au miel de Béorn

Les voyageurs sont invités chez Béorn, l'homme ours, qui vit en solitaire et finit par se lier d'amitié avec eux. Il leur offre alors des vivres, dont nous avons ici une belle description :

"Il avait mangé deux miches entières (avec des masses de beurre, de miel et de crème caillebottée) et bu pour le moins un litre d'hydromel..""...il les chargerait de vivres, pour plusieurs semaines si on les ménageait, emballés de façon qu'ils soient faciles à porter - noix, farine, récipients scellés de fruits secs, pots de terre rouge contenant du miel, et biscuits de longue conservation, dont une petite quantité leur permettrait une longue marche. La fabrication de ces biscuits était un de ses secrets ; mais il y avait dedans du miel, comme dans la plupart de ses aliments, et le goût en était agréable, encore qu'ils donnassent soif."

Chez les Elfes de la Forêt Noire

Pas de nourriture autre que le pain des prisonniers évoqué ici, mais on retiendra que le vin des caves du roi a permis à Bilbo de s'en sortir et de libérer ses amis. 

" Venez donc avec moi goûter le nouveau vin qui vient de rentrer, dit-il. Je vais avoir fort à faire ce soir pour retirer les fûts vides des caves ; aussi, prenons d'abord un verre pour faciliter le travail. - Très bien, dit le chef des gardes, riant. Je vais goûter le vin avec vous pour voir s'il convient à la table du roi. Il y a festin ce soir et il ne faudrait pas y envoyer de la bibine ! " "...Il fallait un vin bien fort pour donner sommeil à un Elfe de la Forêt ; mais ce vin-là était, semble-t-il, du cru capiteux des grands jardins de Dorwinion, qui n'était pas destiné aux soldats et aux serviteurs, mais réservé aux seuls festins du roi ; il était généralement servi dans des coupes plus petites que les grands pots de l'échanson."

Dans Le seigneur des anneaux

Le cadeau des elfes de la Comté

Lorsque Bilbo part avec ses compagnons sur la route, ils croisent une troupe d'elfes sous le regard émerveillé de Sam qui avait toujours rêvé d'en voir. Ils découvrirent en se réveillant que les elfes leur avaient laissé une surprise, tout juste de quoi avoir la preuve qu'il ne s'agissait pas d'un rêve.

"Mais il se souvint d'un pain qui surpassait en saveur une belle miche blanche pour un affamé, et de fruits aussi doux que dees baies sauvages et plus parfumés que les fruits cultivés des jardins, il vida une coupe remplie d'une boisson odorante, fraîche comme une source claire, dorée comme un après-midi d'été. "

"...ils découvrirent que les Elfes avaient rempli leurs gourdes d'une boisson claire, couleur d'or pâle : elle avait une odeur de miel de fleurs très variées, et elle était merveilleusement rafraîchissante."

 On peut facilement imaginer ici un hydromel léger et très parfumé.

Chez le Père Magotte

Poursuivis par les Nazguls, avant de traverser le bac, Frodon et ses amis hobbits s'arrêtent chez le père Magotte, chez qui ils en profitent pour déguster un bon repas avant de repartir dans leur aventure de plus en plus terrifiante...

"II y avait de la bière en abondance et un grand plat de champignons au lard, en plus d’une solide nourriture de ferme. Les chiens, couchés près du feu, rongeaient des croûtes et faisaient craquer des os. "

Chez Tom Bombadil

Lorsque les hobbits rencontrent le maître de la forêt, Tom Bombadil, ils en profitent pour faire une halte. Accompagnant un succulent repas, c'est une eau magique qui leur est donnée et qui leur donne envie de chanter plutôt que de parler. Avant de repartir, ils auront ainsi droit à d'autres repas, mais Tolkien ne donne pas de détails sur leur composition, si ce n'est qu'ils sont délicieux.

"La table est-elle mise? Je vois de la crème jaune et des rayons de miel, du pain blanc et du beurre, du lait, du fromage, des herbes vertes et des baies mûres récoltées." "...Avant peu, les Hobbits, lavés et rafraîchis, furent assis à table, deux de chaque côté, tandis qu'à l'un et l'autre bout siégeaient Baie d'Or et le Maître. Ce fut un long et joyeux repas. Bien que les Hobbits mangeassent comme seuls peuvent manger des Hobbits affamés, il n'y eut aucun défaut. La boisson dans leurs bols semblait être de la simple eau fraîche, mais elle leur montait au cœur comme du vin, donnant libre cours à leur voix. Les convives s'aperçurent soudain qu'ils chantaient gaiement, comme si ce fût plus facile et plus naturel que de parler."

Repas à l'auberge du poney fringant

Au Poney Fringant, on découvre un repas d'auberge chez les humains, fait là aussi de mets simples nous évoquant la cuisine médiévale. 

"Il y avait de la soupe chaude, des viandes froides, une tarte de mûres, des pains frais, des tranches de beurre et un demi fromage bien fait, de la bonne et saine nourriture, aussi bonne qu'aurait pu la fournir la Comté, et assez familière pour dissiper chez Sam les derniers restes de méfiance (que l'excellence de la bière avait déjà fortement allégée)"

Le lembas

Ce pain elfique est offert à la communauté de l'Anneau lorsqu'elle repart du bois de Lothlorién, à la fin du premier Tome du Seigneur des Anneaux. Il est reconnu pour ses capactiés de conservation et ses vertus à nourrir les voyageurs, une petite quantité suffisant à nourrir son homme pour longtemps. C'est la principale denrée qu'auront Sam et Frodon lors de leurs voyage dans le Mordor.

"C'est bien cela, répondirent-ils. Mais nous appelons cela du lembas ou pain de route, et c'est plus fortifiant que toute nourriture faite par les Hommes, et c'est plus agréable que le tram, de tous points de vue. Certes oui, dit Gimli. C'est même meilleur que les gâteaux de miel des Béornides, et ça c'est un grand éloge, car les Béornides sont les meilleurs boulangers que je connaisse..."

"Ce pain de voyage des Elfes avait cependant un pouvoir qui s'accroissait quand les voyageurs s'en remettaient à lui seul, sans le mêler à d'autres aliments. II nourrissait la volonté et donnait une force d'endurance, ainsi qu'une maîtrise des nerfs et des membres dépassant celle des simples mortels.  "

Plus tard, le lembas est évoqué comme "des gaufrettes du pain de voyage"

Capturé par les Uruk-hais

Lorsque les hobbits sont capturés par les uruk-hais, nous découvrons ce que nous avions facilement deviné : les orcs semblent manger de la chair fraîche. 

"Un Orque se pencha sur lui et lui lança du pain et un morceau de chair crue séchée. Il mangea avidement le pain gris et rassis, mais non la viande. Il était affamé, mais pas au point de manger de la chair jetée par un Orque, chair dont il n'osait conjecturer l'origine "

Repas dans les gardes manger de Saroumane

Lorsqu'après avoir été séparée, une partie de la Communauté se retrouve, ce sont deux hobbits bien installés dans les gardes mangers de Saroumane qui accueillent leurs compagnons incrédules. 

Ce ne sont pas des trucs d'Orques, mais de la nourriture d'homme, comme dit Sylvebarbe. Voulez-vous du vin ou de la bière ? Il y a un tonneau là-dedans très passable. Et voici du porc salé de première qualité. Ou je peux couper quelques tranches de lard et vous les faire griller, si vous voulez. Je regrette qu'il n'y ait pas de légumes verts : les livraisons ont été quelque peu interrompues ces derniers jours! Je ne puis rien vous offrir ensuite que du beurre et du miel pour votre pain. Etes-vous satisfaits ? » 

Ragoût de Sméagol

Sam et Frodon ont la partie la plus difficile du voyage, ils se reposeront énormément sur le lembas, le pain elfique pour survivre. Lorsque Sméagol leur ramène un lapin, c'est un véritable festin pour eux, encore faut-il ne pas laisser faire Sméagol qui désire le leur faire manger cru...

"Un cadeau de Sméagol, dit Sam : Une couple de jeunes lapins, mais j'ai l'impression qu'il les regrette maintenant. Il n'y a toutefois rien d'autre pour aller avec que quelques herbes" "...Sam et son maître s'assirent juste à l'intérieur de la fougeraie et mangèrent leur ragoût dans les casseroles, partageant la vieille fourchette et la vieille cuiller. Ils se permirent chacun un demi morceau du pain de voyage des Elfes. Ce repas leur parut un festin..."

Repas dans l'antre de Faramir

Ce repas est le dernier de Frodon avant son entrée dans le Mordor, mais aussi son premier autre que le lembas depuis bien longtemps.

"Après tant de voyages, de campements et de jours passés dans les terres sauvages et solitaires, le repas du soir sembla un festin aux hobbits : boire du vin doré pâle, frais et bouqueté, manger du pain beurré, des viandes salées, des fruits secs et du bon fromage rouge, les mains propres, et avec des couteaux et des assiettes propres!"

 Les dérivés sur les recettes du seigneur des anneaux

Denny's

Franchise de quelques milliers de restaurants implantée entre autres en Amérique et en Nouvelle Zélande, Denny's propose un menu "hobbit" avec au menu des plats tels que  les saucisses de la Comté, les pancakes de Radagast aux pépites de chocolat blanc,  le smoothie  aux fruits des bois de Bilbo ...

Livres, blogs et vidéos

L'oeuvre aura également inspiré nombre de blogs et de livres de fans qui auront inventé une cuisine là où elle n'existait pas :

Recettes le hobbitSite officiel du Hobbit : Sur le site officiel du film "Le Hobbit", on peut voir des dizaines de recettes hobbits et le "Bombur's cookbook".

Regional Cooking from Middle-earth: Recipes of the Third Age, par Emerald Took : Livre américain de recettes de la Terre du Milieu

- Le Gastronogeek : on y trouve une tarte à l'orange très originale :  L'oeil de Sauron

- Les blogs : Pupilles & papilles, des dizaines de vidéos youtube sur le lembas, etc. Les références sont vraiment nombreuses !

Article écrit par

Amande (Admin)

 

Les recettes liées à cet article

 

Liste des contributeurs