PLANETE CUISINE

Encyclopédie Culinaire et Gastronomique

Algérie

Algérie

Introduction

L’Algérie, pays du Maghreb, est situé en Afrique du Nord.

Il a pour frontières le Maroc et la Mauritanie à l’ouest, la Tunisie et la Lybie à l’est, le Mali et le Niger au sud, le nord du pays étant quant à lui bordé par la Mer Méditerranée.

Type de cuisine

La cuisine algérienne a été très influencée par les traditions culinaires kabyles, berbères, turques, espagnoles et françaises notamment. Cuisine méditerranéenne par essence, elle est un mélange de saveurs où se mêlent les herbes et les épices qui viennent parfumer l’ensemble des mets et en relever les goûts.

Les plats peuvent différer selon les régions du pays et un même plat peut avoir différents modes de préparation et des goûts totalement différents selon où il est préparé.

Cette cuisine, riche et variée, est composée en grande partie de céréales (semoule ou pâtes, pain allant des pains traditionnels algériens à la baguette), de légumes typiquement méditerranéens (courgettes, aubergines…), de viandes diverses (agneau, mouton, volailles, abats…) ou de poissons sur les régions côtières. Les olives et l’huile d’olive sont très largement consommées et utilisées.La religion musulmane pose certains interdits alimentaires, la viande de porc, le vin et les alcools en général. Pour que la viande puisse être consommée, les animaux doivent être abattus selon le rite musulman et être halal.

C’est une cuisine familiale où les mères transmettent leurs recettes à leurs filles qui feront de même à leur tour.

Les légumes sont la plupart du temps cuisinés avec de la viande ou simplement de l’huile d’olive et rehaussés en goût avec des herbes et des épices adéquats.

Le couscous plat emblématique du pays peut être salé ou sucré. Les couscous salés s’ils sont servis sans viande seront plus généreux en légumes, mais il est rare qu’il n’y ait pas de viande dans les occasions importantes ou bien lorsque l’on reçoit.

Le pain est un incontournable de la cuisine algérienne, il accompagne aussi bien les entrées que les plats.  

Le fromage contrairement aux pays voisins occupe une place importante dans l’alimentation et le pays en produit une grande variété.

La pâtisserie traditionnelle algérienne se compose de petits fours secs. Ils peuvent être à base de miel, de fruits secs, de fruits confits, à la noix de coco, à la poudre d’amandes, à la semoule ou à la farine, parfumée à l’eau de fleur d’oranger…

Les boissons sont très diverses, thés, cafés, laits, limonades, citronnades pour les plus connus, chaque région ayant ensuite ses spécialités propres. L’Algérie est aussi productrice de vin, même si les algériens en consomment pas ou peu dû à la religion, il est possible d’en trouver.

Composition traditionnelle d'un repas

Le petit déjeuner peut varier selon les régions, en Kabylie (nord du pays) il est traditionnellement composé de pain et d’huile d’olive ainsi que de lait de chèvre. Cependant, plus généralement il est à base de pain et de beurre avec de la confiture, de viennoiserie et de petits gâteaux secs. Il est accompagné de café ou de lait au chocolat en poudre.

Le repas en Algérie se compose traditionnellement d’un plat chaud suivi d’un légume à l’huile d’olive, sans oublier le pain.

Quelques plats courants

Chorba : Soupe traditionnelle algérienne, elle est servie en tout début de repas. Elle se compose de viande de mouton, de légumes, de tomates, d’épices et de vermicelles roulés à la main (ou de grains de blé selon le type de chorba). Quelques gouttes de citron avant de la manger  en relève toutes les saveurs.

Harira : Originaire d’Al Andalus, elle peut être considérée comme une cousine de la chorba. C’est une soupe épaissie au levain dans laquelle il est rajouté du riz ou des pois chiches.  

Brik :  Ce sont des feuilles de pâtes feuilletées (ou brik) pliées en carré ou en triangle frites dans lesquelles sont ajoutés un œuf ainsi qu’une purée de pomme de terre. 

Boureks : Ce sont des rouleaux de feuilles de briks garnis généralement à l’aide d’une farce à base de viande hachée et d’épinards (mais les farces peuvent différer aussi selon les régions ou les recettes familiales).

Méchouia : C’est une salade à base de poivrons et de tomates grillés puis pelés assaisonnée d’huile d’olive et d’ail. Elle peut parfois être accompagnée d’œufs sur coupés en tranches.

Couscous : A chaque famille ou à chaque région son couscous, véritable plat national, il en existe une grande quantité de recettes différentes. A base de viande (mouton ou poulet) ou de poissons, il est accompagné de navets, courgettes, fèves, courges…rehaussé d’épices diverses, sans oublier la semoule et le bouillon qui vont avec. Il peut aussi se consommer sucré, il est dans ces cas-là accompagné de raisins secs, de sucre en poudre, de cannelle et d’un verre de lait généralement.

Rechta : C’est un plat de pâtes en forme de petites nouilles légèrement ondulées servi avec de la viande de poulet, des navets et des pois chiches.

Pastilla : La recette est similaire à la pastilla marocaine, c’est gâteau de pâte feuilletée aux amandes et fourré de viande de poulet ou de pigeon.

Tajine : Ragoût d’agneau sucré salé à base de viande de mouton (ou de poulet selon les recettes) et de légumes divers, il s’accompagne d’amandes grillées, de raisins secs, de pruneaux, ils sont certes moins répandus qu’au Maroc, mais les Algériens raffolent cependant du tajine aux pruneaux et au gigot de mouton

Méchoui : Le plat des grandes occasions, l’agneau entier est rôti à la broche, excellent et festif il est toujours apprécié à sa juste valeur

Makroudh : Cette pâtisserie est forme de losange à base de semoule est fourréé aux dattes ou à l’aide d’une préparation à base pâte de figues ou de poudre d’amandes, frite et trempée dans le miel.

Baklawa : Petit gâteau feuilleté garni d’une farce aux amandes ou à la cacahuète gorgé de sirop de miel  

Les recettes liées à ce pays

Liste des contributeurs

Haut de la page