PLANETE CUISINE

Encyclopédie Culinaire et Gastronomique

Flexitarisme, Végétarisme, Végétalisme, Véganisme, les différences

Flexitarisme, Végétarisme, Végétalisme, Véganisme, les différences

Les pratiques alimentaires changent au fil du temps.

Entre scandales alimentaires, souffrance animale lors de l’élevage, du transport ou de l'abattage, multiplication des OGM, lobbying de l'industrie agroalimentaire, on assiste actuellement à une prise de conscience qui amène à modifier les habitudes comportementales liées à la manière de se nourrir.

De plus en plus de personnes osent dire ou choisissent de moins consommer de viandes et/ou de produits issus du monde animal et deviennent soit végétarien(ne)s, soit végétalien(ne)s, soit végan(e)s.

Bien sûr ces pratiques alimentaires sont liées, au-delà du strict individu et de principes écologiques, environnementaux, éthiques et/ou moraux, aux habitudes alimentaires de chaque pays ou régions du monde. Croyances religieuses, richesse ou pauvreté, pays, régions marquent de profondes différences dans ces habitudes alimentaires. On consomme ainsi différemment en Europe qu'en Afrique ou que sur le continent américain et on consomme aussi différemment d'une région à l'autre en Inde par exemple.

Il n'est pas question ici d'écrire un article générique sur le végétarisme, le végétalisme et le véganisme dans le monde, mais juste de présenter chacun d'eux au travers de leurs règles alimentaires et des produits qu'ils ont choisi de ne plus consommer. 

Flexitarisme 

Ce n'est pas vraiment un régime alimentaire au sens strict du terme mais plutôt un choix à la fois éthique, écologique et moral visant à consommer moins de produits d'origine animale (terrestre ou marin) sans pour autant y renoncer totalement. L'accent est mis sur la qualité plutôt que la quantité des produits consommés en adéquation avec le respect de l'environnement.

Végétarisme

 Le végétarisme puiserait ses sources dans la Grèce antique. Selon la littérature pythagoricienne, Pythagore et ses disciples ne consommeraient pas de chair animale, refus qui s'expliquerait par une aversion du meurtre rituel sanglant des animaux et de la vénération des autels exempts de sang qu’ils pratiquaient à leur époque.

Le végétarisme ne se réduit pas à une seule manière de s'alimenter mais à des choix différents de consommer tel ou tel produit issus du règne animal. On recense ainsi de nombreux types de végétarismes.

Le pesco végétarisme (ou semi végétarisme) : les personnes suivant ce régime alimentaire excluent de leur alimentation la viande rouge ou blanche mais pas les produits issus de la mer (poissons, fruits de mer, coquillages, céphalopodes) ainsi que les produits issus du lait (que ce soit à l'état naturel ou transformés, comme les fromages, le beurre et les produits laitiers) et les œufs. 

Le lacto ovo végétarisme : les personnes suivant ce régime alimentaire excluent de leur alimentation la viande rouge et blanche ainsi que les produits issus de la mer (poissons, fruits de mer, coquillages, céphalopodes) mais ni les produits issus du lait (que ce soit à l'état naturel ou transformé,s comme les fromages, le beurre et les produits laitiers) ni les œufs. 

Le lacto végétarisme : les personnes suivant ce régime alimentaire excluent de leur alimentation la viande rouge et blanche ainsi que les œufs, les produits issus de la mer (poissons, fruits de mer, coquillages, céphalopodes) mais pas les produits issus du lait (que ce soit à l'état naturel ou transformés comme les fromages et les produits laitiers).

L'ovo végétarisme : les personnes suivant ce régime alimentaire excluent de leur alimentation la viande rouge et blanche ainsi que les produits issus du lait (que ce soit à l'état naturel ou transformés comme les fromages, le beurre et les produits laitiers), les produits issus de la mer (poissons, fruits de mer, coquillages, céphalopodes) mais pas les œufs.

Quelques personnalités ayant été ou étant végétariennes : Mahatma Gandhi, John Lennon, Léonard de Vinci, Mathieu Ricard...

Végétalisme

Le végétalisme à la différence du végétarisme ne tolère aucune consommation de produits ou sous produits (comme la gélatine par exemple) d'origine animale. Ce régime alimentaire exclut donc la consommation de viande (rouge et blanche), de produits issus de la mer (poissons, fruits de mer, coquillages, céphalopodes), de lait et de ses transformations (beurre, fromages et produits laitiers), d'oeufs mais aussi de tout produit issu du monde animal (miel, pollen, gelée royale...).

Ce type d'alimentation peut être comparé à un végétarisme très strict.

Véganisme

Le véganisme à l'instar du végétalisme exclue toute consommation de produit d'origine animale mais va plus loin dans sa démarche éthique et morale.

Il exclut aussi tout produit de consommation (autres que ceux strictement alimentaires) d'origine animale, cuir, laine, soie, produits cosmétiques et plus généralement tout produit testé sur des animaux, médicaments, produits phytosanitaires...

C'est un mode de vie qui est basé sur le refus de l'exploitation animale sous toutes ses formes et sur le respect de la vie auquel ont droit les animaux.

Conclusion

Ces trois modes de consommation alimentaire résultent avant tout d’un choix personnel, se sentir bien est le plus important. Avec une alimentation équilibrée pour chaque régime, il n'y a à priori aucune carence pour l'organisme humain.

Cependant plus le régime est strict plus il doit être suivi en connaissance de cause et les aliments doivent être choisis avec soin pour éviter que le corps humain ne manque de ressources constituantes majeures.

Les personnes suivant un régime végétalien ou végan doivent par exemple prendre de la vitamine B12, essentielle pour le corps humain, en compléments nutritionnels car elle n'est présente à l'état naturel que dans les produits d'origine animale. 

Article écrit par

Amande (Admin)

 

Liste des contributeurs

Publicité